The remote name could not be resolved: 'v3.endirect-maison-respekt.com'
ARTICLES > MAISON LY
20/06/2011MAISON LY
Portrait d'un tandem d'architectes

MAISON LY - Deux architectes passionnés ont fait face aux difficultés. Toujours ensemble, avec aplomb et confiance. Portrait d’un tandem.

Comment s’est passé la rencontre professionnelle ?
Dans un cercle de «professionnels de la profession» comme dit Jean Luc GODART. Nous étions à l’époque - de 2005 à 2010- tous deux membres actifs du Bureau de l’organisation, qui représente les Architectes des Yvelines devant le Conseil de l’Ordre et les instances politiques régionales, et qui regroupe une soixantaine de confrères.

C’est la reconnaissance, chez l’un et l’autre, d’une véritable ontologie humaniste, mais aussi l’intérêt partagé de l’architecture minimaliste japonaise, en particulier, qui ont provoqué notre rapprochement, au moment où la profession traversait, dans son ensemble, la crise de turbulences économiques et sociales que l’on connaît.

Après l’essai réussi d’un marché public de programmation d’une maison de quartier, l’étude du projet de la future maison LY, est arrivée à point nommé -mais il n’y a pas de hasard- pour consolider l’intention de poursuivre ensemble.

Rien n’est jamais simple entre architectes. L’égo, l’individualisme, et la susceptibilité des concepteurs s’opposent à la vie associative. Les associations conjoncturelles, que nous imposent parfois les procédures de marchés publics, se terminent rarement sans conflit d’intérêt, amertume ou rancoeur. A l’inverse, la sérénité, qui s’est naturellement imposée entre nous, par la confiance établie, le respect de nos différences et l’apport de nos complémentarités, l’intégrité de répartition des honoraires, et la volonté de s’abstraire d’une comptabilité analytique entre nous, car elle n’a pas de sens dans la recherche et la créativité, a été le facteur primordial de la complicité, qui s’est forgée à toutes épreuves, et que les revers économiques et les repentis architecturaux, n’ont pas réussi à corrompre dans l’adversité.

L’architecture est une matière première à hauts risques. Son impact irrémédiable, et pérenne sur l’environnement, les responsabilités civiles et pénales qu’elle implique, l’engagement passionné et passionnel qu’elle suscite, qui relève de la foi sacerdotale, déterminent un comportement à la limite de la schizophrénie, dès qu’il s’agit de l’extraire de la sphère privée. Difficile d’entrer en architecture, comme on entre en religion, avec des règles de rigueur monacale.

Pourquoi «SOURIS VERTE ARCHITECTES»?
C’est le choix d’un terme générique, connu du grand public -la fameuse comptine- qui signifie que la «souris» de nos ordinateurs est le média qui transcrit les concepts en projets d’architecture autant que faire possible vertueux de l’environnement, et en adéquation avec les critères de développement durable.

Notre tandem de bio-architectes est l’émanation d’une harmonie intellectuelle, de convictions architecturales et environnementales partagées, d’une remise en cause fondamentale de l’ontologie de nos parcours professionnels, d’une évolution permanente de notre culture écologique, et en particulier la technicité du bois, qui est notre domaine de référence, le tout sans hiérarchie ni sexisme pour ce qui concerne le critère de valeur qui en prélude la constitution. L’expérimentation nous prouve la richesse qui résulte de cultiver, ensemble, nos différences.

Aujourd’hui se pose la question de garder le recul nécessaire devant la notoriété et le succès grandissants, car nous sommes, et voulons rester des Artisans de la règle de l’art des ouvrages bien conçus et bien réalisés, ce qui implique de la part des acteurs - maître d’ouvrage, maître d’oeuvre et entreprises - une volonté commune d’excellence, tant en choix des matériaux, qualité d’exécution, délais, retour sur investissement des procédures et de l’image du chantier, marchés rémunérés à leur juste coût, et la sélection de projets qui donnent du sens à notre engagement.

The remote name could not be resolved: 'v3.endirect-maison-respekt.com'
PARTAGER